Les proches aidants, parlons-en

Par Sylvie Taillefer

Une personne proche aidante est celle qui, de façon continue ou occasionnelle, apporte un soutien à un membre de son entourage qui présente une incapacité temporaire ou permanente et avec qui elle partage un lien affectif, qu’il soit familial ou non. Le soutien est offert à titre non professionnel, et sans égard à l’âge, au milieu de vie ou à la nature de l’incapacité du membre de l’entourage, qu’elle soit physique, psychologique, psychosociale ou autre. Il peut prendre diverses formes, par exemple, l’aide aux soins personnels, le soutien émotionnel ou la coordination des soins et services (Ministère de la santé et des services sociaux).

La semaine du 7 au 13 novembre est reconnue comme la SEMAINE NATIONALE DES PROCHES AIDANTS, cette année sous le thème :

LA RECONNAISSANCE DES PERSONNES PROCHES AIDANTES

Dans le quotidien, être un proche aidant c’est prendre soin d’un être cher… et c’est une grande marque d’amour mais c’est aussi un important engagement qui demande énormément sur le plan physique et émotionnel.  Il est donc primordial de comprendre que prendre soin d’un proche commence par prendre soin de soi…

Reconnaître les signes et les symptômes d’épuisement

  • Insomnie et difficulté de sommeil
  • Manque d’énergie
  • Perte d’appétit ou augmentation d’appétit
  • Maladie plus fréquente
  • Augmentation de la consommation de médicaments et/ou d’alcool
  • Irritabilité et impatience
  • Sentiment de ne pas en faire assez/culpabilité
  • Difficulté à se concentrer
  • Tendances à oublier de simples choses
  • Abandon des activités
  • Diminution des contacts avec l’extérieur
  • Impression de pleurer pour rien
  • Sentiment de tristesse et de découragement
  • Nervosité et anxiété
  • Envie d’abandonner
  • Colère difficile à gérer, impulsivité

Développer de la compassion envers vous-même…

Il est important de reconnaître que vous accomplissez une tâche exigeante et complexe qui permet d’améliorer la qualité de vie de l’être aimé.  Vous n’avez pas à vous sentir coupable ou à avoir le sentiment de ne pas en faire assez.

Rappelez-vous qu’en cas d’urgence, les secouristes vous le diront, vous devez prioriser votre sécurité, aussi, dans un avion : mettre votre masque à oxygène avant de mettre celui de votre enfant.  Il en va de même dans votre situation : vous devez prendre soin de vous pour être en mesure de prendre soin de l’autre.

  • Prenez des pauses chaque jour
  • Pratiquez une activité physique légère
  • Mangez sainement
  • Dormez suffisamment
  • Gardez contact avec votre entourage
  • Participez à des groupes de soutien
  • Favorisez l’apaisement et le calme : relaxation, yoga, sieste, prendre un bain, etc.
  • Demandez de l’aide en dressant une liste de vos besoins

Le soutien gouvernemental

Afin de souligner l’apport important des proches aidants et leur offrir davantage de soutien, le Gouvernement du Québec a adopté, en 2018, le projet de loi 56.  Ce projet de loi contraint le gouvernement à adopter un plan d’action comprenant des mesures et des actions afin d’actualiser la politique nationale pour les personnes proches aidantes.

Le soutien offert à la personne aidante peut prendre différentes formes : transport, aide aux soins personnels, aide aux travaux domestiques, soutien émotionnel, etc.

Pour plus d’informations sur la Semaine des proches aidants, consultez : https://www.lappui.org/Actualites/Journees-de-l-Appui/2021

Pour de l’aide et/ou des références :

Carole Lavallée 450-594-3370 ou projetaine@cdcdemirabel.com

Scroll to Top